Par Florence Halimi

Ces dernières années, le papier peint que l’on croyait démodé a opéré un grand retour, inspirant les créateurs, designers et éditeurs de décoration. Dans son sillage, il a ramené le panoramique, qu’on n’avait plus vu depuis les années 80. Pour autant, nous sommes aujourd’hui à des années lumière de ce qui se faisait alors, plutôt kitch, pas très chic.

L’élégance, la créativité, la technique, les jeux de textures et de matières se sont en effet invités dans cet exercice de styles qui réjouit artistes et graphistes. Ils nous livrent leur regard pluriel, ils ouvrent en grand une fenêtre sur l’ailleurs, déployant un éventail immense de possibilités pour s’évader.

En ces temps de confinements et de couvre-feux, ils nous offrent des décors enchanteurs qui repoussent les murs et laissent la nature, dans toutes ses variations, prendre ses aises dans les grandes largeurs. Le ciel, la mer, la profusion végétale, le monde animal, les paysages – entre jungles luxuriantes, horizons illimités et enfilades de montagnes… À défaut de sortir de chez soi, on ouvre son intérieur sur le monde dans toute sa splendeur, car qu’il soit bariolé ou monochrome, le panoramique, c’est magique !


www.paris-deco-off.com

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Picto-instagram-30px-1.png.
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Picto-FB-30px-1.png.